Press "Enter" to skip to content

Ils arrivent pieds nus par la mer

 J’embarque pour la première fois sur l’Aquarius en Octobre 2017, bateau humanitaire affrété depuis février 2016 par l’association SOS MEDITERRANEE afin de venir en aide aux embarcations migrantes. Cet imposant navire de 77 mètres, est aujourd'hui occupé par les sauveteurs de SOS MEDITERRANEE, les soignants de Médecins sans frontières et l’équipage du bateau, 365 jours par an. Au cours des trois semaines passées à bord comme photographe, 588 passagers ont été sauvés de la noyade. Tous étaient partis de Libye, seulement équipés d’un petit sac plastique contenant l’essentiel de leurs affaires et pieds nus pour la plupart. Bébés, mineurs, femmes enceintes, seules ou accompagnées… les plus fragiles ont été sortis de l’eau les premiers et accueillis sains et saufs à bord, grâce au professionnalisme des sauveteurs. Deux jours plus tard, nous les déposions sur la terre ferme, dans le petit port de Vibo Valentia, au sud de l’Italie. Cette série d’images m’a été guidé par mes émotions premières. J’ai été témoin de l’entraide et de l’humanité qui règnent à bord de l’Aquarius, au même titre qu’un spectacle effrayant qui a lieu loin de tous en haute mer. Aujourd'hui, l'espace humanitaire d'intervention des équipes de l'Aquarius s'est considérablement réduit. L'Italie a fermé ses ports aux navires des ONG et les gouvernements européens bloquent les secours humanitaires en Méditerranée La situation est très confuse sur la zone des naufrages. Entre mi juin et mi juillet 2018, plus de 600 personnes, y compris des bébés et des enfants, se sont noyés en tentant la traversée.